Reconstitution des ressources de l’IDA

Si la BIRD mobilise l’essentiel de ses ressources sur les marchés internationaux des capitaux, l’IDA dépend en grande partie des contributions des plus riches de ses pays membres pour son financement. Elle tire des ressources supplémentaires des transferts de revenu de la BIRD et des remboursements de ses crédits antérieurs effectués par les pays emprunteurs.

La reconstitution la plus récente des ressources de l’IDA — la Dix-huitième reconstitution ou (IDA-18), qui s’est achevée en décembre 2016, a réuni 75 milliards de dollars pour financer des projets sur une période de trois ans (soit jusqu’au 30 juin 2020).  

Dans un souci de plus grande transparence et pour aider à faire en sorte que les politiques de l’IDA répondent bien aux besoins et à la situation des pays visés, des représentants de pays emprunteurs de chaque région administrative de l’Association sont invités depuis IDA-13 à prendre part aux négociations pour la reconstitution de ses ressources. Leur nombre a été accru à l’occasion de celles d’IDA-15, pour être porté à neuf. Également depuis IDA-13, les documents d’information établis à l’appui des négociations sont rendus publics, de même que les projets de rapports sur les reconstitutions avant qu’ils ne soient finalisés.