Mécanisme de réponse immédiate

Le 8 décembre 2011, le Conseil des Administrateurs de la Banque mondiale a approuvé un nouveau mécanisme qui permettra aux pays IDA d’obtenir rapidement en cas de crise jusqu’à 5 % du solde non décaissé du financement IDA de leurs projets d’investissement. Les petits pays et États dont les soldes non décaissés sont faibles pourront obtenir jusqu’à 5 millions de dollars.

Le Mécanisme de riposte immédiate (MRI) vient compléter les instruments d’intervention d’urgence à plus long terme mis à la disposition des pays IDA, comme le Guichet de financement de ripostes aux crises (CRW),  de manière à leur apporter une aide financière dans les semaines, plutôt que dans les mois, qui suivent une situation d’urgence. L’inclusion d’éléments de riposte d’urgence conditionnelle dans certains projets d’investissement existants et/ou à venir facilitera le décaissement rapide des fonds.

En cas de crise, notamment lors de catastrophes naturelles et de chocs économiques, l’IDA fournira une aide financière immédiate à l’appui d’opérations de redressement telles que le déclenchement ou le renforcement des mécanismes de protection sociale de manière à atténuer les retombées de la crise sur les groupes vulnérables, la remise en état des actifs physiques de base, le maintien de dépenses de développement essentielles telles que les dépenses de santé et d’éducation, et la création de programmes visant à relancer l’activité économique. Le MRI offrira également une plate-forme additionnelle de dialogue avec les clients IDA pour planifier la riposte aux crises et atténuer les risques de catastrophe.

La participation des pays au MRI est facultative.  Les directeurs-pays de l’IDA solliciteront au plus tôt l’opinion des gouvernements partenaires quant à l’intérêt de leur pays à accéder à un financement par ce mécanisme.