Pays donateurs

Une soixantaine de pays donateurs et bénéficiaires sont convenus d’intensifier la lutte contre l’extrême pauvreté, avec un engagement record de contributions de 75 milliards de dollars au profit de l’Association internationale de développement (IDA), le fonds de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres.

Sur les trois prochaines années, l’IDA pourra, grâce à ce financement, considérablement étoffer ses interventions pour remédier aux situations de fragilité, de conflits et de violence, pour lutter contre les déplacements forcés, le changement climatique, les inégalités hommes-femmes, ainsi que pour promouvoir une bonne gouvernance et des institutions solides, l’emploi et la transformation économique. Ces efforts sont appuyés par un engagement plus général à investir dans la croissance, la résilience et les opportunités..

Les financements consentis pendant la période couverte par cette 18e reconstitution des ressources de l’IDA (du 1er juillet 2017 au 30 juin 2020) devraient appuyer les interventions suivantes :

  • Services de santé et de nutrition essentiels pour 400 millions de personnes
  • Accès à des sources d’eau améliorées pour 45 millions de personnes
  • Services financiers pour 4 à 6 millions de personnes
  • Accouchement sans risque pour 11 millions de femmes grâce à l’assistance d’un personnel de santé qualifié
  • Formation de 9 à 10 millions d’enseignants en charge de plus de 300 millions d’enfants
  • Vaccination de 130 à 180 millions d’enfants
  • Amélioration de la gouvernance dans 30 pays grâce au renforcement des capacités statistiques
  • Augmentation de 5 gigawattheures des capacités de production à partir d’énergies renouvelables

Contributions de donateurs à la reconstitution IDA18 (a) (pdf)

Contributions de donateurs à la reconstitution IDA17 (a) (pdf)

Contributions de donateurs à la reconstitution IDA16 (a) (pdf)