Comment fonctionne l’IDA ?

L’IDA est supervisée par ses 173 pays actionnaires, qui composent le Conseil des Gouverneurs. Les activités quotidiennes de développement de l’IDA sont administrées par le personnel opérationnel de la Banque, et par les États et les organes d’exécution dans les pays participant aux programmes.

Tandis que la BIRD lève la plupart de ses fonds sur les marchés des capitaux internationaux, l’IDA est principalement financée par les contributions des États membres (voir l’encadré sur les pays contributeurs). Les donateurs se réunissent tous les trois ans pour reconstituer les ressources de l’IDA et examiner son cadre d’action.

La reconstitution la plus récente des ressources de l’IDA (IDA18) a été conclue en décembre 2016 et a permis de mobiliser un montant record de 75 milliards de dollars pour financer des projets sur une période de trois ans qui s’achève le 30 juin 2020. La procédure de reconstitution des ressources consiste habituellement en quatre conférences officielles qui se déroulent sur une année. Outre les représentants des États bailleurs de fonds (appelés « délégués à l’IDA ») — qui sont à présent plus d’une cinquantaine —, des représentants des pays membres emprunteurs sont invités à y participer afin d’assurer que les cadres d’action et de financement de l’IDA répondent bien aux besoins des pays.

Les documents d’orientation examinés durant les négociations de reconstitution sont communiqués au public, et le projet d’accord de reconstitution est publié sur internet pour inviter le public à faire part de ses commentaires avant la dernière conférence. Le personnel de l’IDA dialogue aussi en permanence avec des organisations de la société civile (OSC), des fondations et des groupes de réflexion du monde entier.